École de rugby : U 14 – XIIIe Haurugby – Ordizia – 27 mai 2017-

Samedi 27 mai 2017, nouveau départ en tournoi pour les U14. Cette fois-ci, le rendez-vous est fixé à 6 h 15 au péage de Lescar. Pour préserver la couche d’ozone et accessoirement faire quelques économies, nous « co-autocarons » avec nos amis de Portes du Béarn. Ce tournoi, le XIIIe Haurugby, est le rendez-vous traditionnel de la fin du mois de mai pour les balistes qui depuis 10 ans sont fidèles en amitié. En cette belle matinée, 21 joueurs sont opérationnels. Après un départ très tardif, lié à un problème de bus, l’équipe arrivait sur place vers 9 h 30. Pour la 1ère fois, le plateau du matin se déroulait sur le terrain synthétique de Lazkao : un joli stade en pleine nature mais un peu étroit.

Dans la poule, les balistes devaient affronter l’équipe de Grand Dax et l’entente Saint Jean de Luz/Ciboure. Bien que plus proches que les vert et jaune, les dacquois arrivaient en retard. A leur arrivée, ils étaient facile de voir qu’ils étaient venus avec des intentions sérieuses, en  se déplaçant avec leur équipe 1, composée d’une majorité de joueurs 2e année.

Dès le début du match, la tension était palpable et les balistes faisaient jeu égal, défendant avec courage et énergie et portant le fer près de la ligne rouge et blanche. Pourtant, encore une fois sur des plaquages ratés à répétition, l’ailier landais faisait parler sa vitesse et marquait en bout de ligne. Les vert et jaune repartaient à l’assaut proposant un jeu intéressant et manquant même d’égaliser mais, à 2 minutes du terme, ils se faisaient voler un ballon en touche qui était porté par la 2e ligne derrière la ligne. Une défaite mais une défaite encourageante face à un cador du championnat fédéral niveau A1.

Il fallait maintenant affronter les pirates luziens, jamais facile à prendre car adeptes du jeu complet. Face à une équipe au même profil que les balistes, la différence allait se faire rapidement et 3 essais venaient récompenser un bel engagement.

Pour clore la matinée, et par une température de plus en plus élevée, il restait à jouer un match de classement contre le 2nd de l’autre poule, à savoir, nos hôtes d’Ordizia. Pour gagner ce genre de match, il faut vraiment proposer un jeu supérieur en volume (ce qui avait été le cas l’année dernière) sinon, un tout petit fait de jeu peut tout faire basculer. Pour jouer la 5e place au général, il fallait gagner à tout prix et en respectant une seule consigne : faire le moins de fautes possibles! Le combat fut sévère, nos amis basques voulant s’offrir un scalp français pour montrer leur progrès rugbystiques mais les petits béarnais choisirent de ne rien lâcher et rendirent coup pour coup, allant chercher le match nul 0 à 0, dans une dernière défense agressive en bout de ligne. Quand l’arbitre sifflait la fin de la rencontre, personne ne savait qui était le vainqueur. Allions-nous avoir droit à une séance de tirs au but comme ce qui c’était passé juste avant entre les luziens et MBA Ovalie ? Eh bien, non ! Les balistes étaient déclarés vainqueurs au moins grand nombre de pénalités sifflé contre eux ! La discipline paye donc quelque fois…

Après un retour vers Ordizia, à nouveau en « co-busage » mais cette fois-ci avec Saint Jean de Luz et la sélection d’Aragon, il était temps de se restaurer et de se rafraîchir, la température atteignant alors des sommets (35,5° !). Pendant cet intermède sympathique où un apéritif dinatoire était proposé par le club, l’adversaire était enfin connu : le Liceo frances de Madrid.

A 15 h 37, après avoir applaudi nos amis de Portes du Béarn vainqueurs d’Ordizia,  il était temps de rentrer sur la pelouse synthétique et brûlante du stade d’Altamira. Avant le coup d’envoi, un cri de guerre était proposé par les adversaires qui impressionnait les balistes. Pendant 5 minutes, les vert et jaune marquaient leur territoire mais en face, la puissance physique des madrilènes faisait des ravages. Sur un énième enchaînement au près, les bleu, blanc et rouge trouvaient la faille pour finir entre les barres. Encore une fois, l’envie de plaquer s’était évanouie chez certains. La suite de la rencontre ressembla à un long chemin de croix où les joueurs de Madrid concassèrent les petits béarnais et marquèrent 2 nouveaux essais.

Une défaite 19 à 0 donc et malgré le travail technique réalisé à l’entraînement, une faillite défensive mais aussi psychologique.

Après la douche, il était temps de se restaurer, de recevoir le trophée et d’applaudir l’US Tyrossaise qui venaient de triompher de Grand Dax en finale.

Après les adieux aux amis, retour à la maison dans un bus qui avait du mal à rafraîchir l’atmosphère mais dans une excellente ambiance béarnaise.

Au final, un tournoi positif d’un point de vue du classement (6e sur 14 équipes) mais qui laisse sur sa faim : avec un effectif plus conséquent, les choses auraient pu être différentes le matin et l’après-midi aurait pu sourire à l’équipe. A la décharge de nos joueurs, il est juste de dire que l’équipe du Liceo frances de Madrid était une équipe de U15 (!) et que ces joueurs avaient jusqu’à 2 ans de plus que les nôtres, ceci expliquant cela…

Il reste maintenant à préparer le dernier tournoi, à Condom, au pays de d’Artagnan où nous attendent les fines lames d’Armagnac, de Bigorre, de l’Agenais et du pays Toulousain.  De rudes escarmouches en perspectives, les rapières et biscayennes étant sûrement très bien affutées et où il s’agira de toucher avant que d’être touché, pour espérer bien figurer.